Les symptômes de la méningite

symptômes de la méningite

La méningite est une affection caractérisée par une irritation des enveloppes du névraxe ou méninges. Ses signes habituels sont les maux de tête, la fièvre, la raideur de la nuque, la vomissure, la confusion ainsi que l’intolérance à l’éclairage et au bruit.  Ne ratez pas les détails dans cet article.

Chez les nouveau-nés et les bébés

Etant donné que les nouveau-nés et les bébés ne présentent pas toujours les signes classiques de la méningite bactérienne, les cas ne sont pa toujours faciles à découvrir. Cette maladie caractérisée par une irritation des méninges, les enveloppes du névraxe, peut se manifester par : la fièvre, les vomissures, le demi-sommeil, des agitations, des taches bleues ou rouges sur la peau, la constipation, la raideur du cou et les maux de tête. Cependant, il est bon de signaler que ces deux derniers symptômes ne sont pas faciles à découvrir chez ces tout-petits. Mais ces derniers peuvent nous les faire comprendre par le fait de pleurer beaucoup.

Chez les enfants de 2 ans et plus, adolescents, jeunes et adultes

Une méningite s’extériorise habituellement par trois signes spécifiques. Il y a d’abord les maux de tête qui sont le signe le plus constant et qui apparaît en premier. Ces maux de tête sont intenses, diffus, violents et continus, avec des crises. Ils produisent de la somnolence et sont augmentés par le bruit, la lumière et les mouvements. Les médicaments antidouleur ne peuvent pas les calmer. La peau de la personne devient sensible. Le patient présente également une douleur au niveau de la colonne vertébrale, ce qui le rend immobile. Les deux autres signes spécifiques d’une méningite sont les vomissements apparaissant assez tôt mais pas systématiques et une raideur de la nuque causée par la constriction instinctive des muscles du cou, empêchant les mobilités et l’arrêt de la douleur.

Les autres signes de la méningite

D’autres symptômes apparaissant chez les enfants de 2 ans et plus, adolescents, jeunes et adultes s’ajoutent à ceux mentionnés ci-dessus. Il y a d’abord la fièvre qui a commencé progressivement, allant de 30° à 40°. Cette hyperthermie n’est cependant pas toujours présente, surtout si un médicament (du paracétamol ou de l’acétaminophène) a pu être pris pour arrêter la fièvre. Les autres signes sont les frissonnements, les sueurs, des maux au niveau du muscle, un jaillissement de la peau, une rhinopharyngite associée ou une sinusite ou encore une otite. Enfin, il faut noter qu’en cas d’apparition de signes de gravité, appelez immédiatement le Service d’Aide Médicale Urgente ou le SAMU.