Grippe, méfiez-vous de la méningite C chez l’enfant

méningite C chez l'enfant

La grippe et la méningite ont des liaisons. A chaque épidémie de grippe, on constate un accroissement de cas de méningites, avec un écart de quelques semaines. Le vaccin est la solution, surtout contre la méningite C, et ce, à partir de 12 mois jusqu’à 24 ans. Les détails !

La méningite C chez l’enfant

Généralement, les méningites de l’enfant sont d’origine bactérienne. Trois bactéries en sont la cause : l’haemophilus influenzae b, le pneumocoque et le méningocoque, surtout celui du groupe C. Souvent, on ne tombe pas malade avec une présence de méningocoque dans la gorge ou le nez. Par contre, si le méningocoque C passe dans le sang, cela provoque la méningite (se traduisant par la pestilence du liquide renfermant le cerveau et la moelle épinière) ou la septicémie (se caractérisant par une pestilence répandue du sang, causée par la dispersion du méningocoque C dans le corps) qui sont deux maladies sont graves. La seconde se complique généralement, d’un purpura fulminans. En période de grippe, les parents doivent faire attention car la liaison entre la grippe et méningite est vérifiée.

Le vaccin contre la méningite C, pour protéger votre enfant

Le Haut Conseil de la santé publique a opérationnalisé, depuis l’année 2009, des organisations authentiques sur l’immunisation contre la méningite C. Le vaccin systématique des enfants, plus précisément des nourrissons de 12 à 24 mois, avec 01 seule dose est ordonné. Tous les autres doivent effectuer un rattrapage et ce, jusqu’à l’âge de 24 ans. Cela a donné d’excellents résultats prouvés par la baisse de 90 % des pestilences à méningocoque. Tous les parents doivent savoir que le vaccin diminue le nombre d’infections par le méningocoque C et protège de tous ceux qui ne sont pas vaccinés, particulièrement les enfants et tout-petits de moins d’un (01) an, qui sont vulnérables et non visés par les dispositions prises.

Les signes d’une méningite C et son traitement

Chez l’enfant de plus de 3 ans et les adultes, les indications sont presque identiques: forte fièvre, maux de tête, vomissures, rigidité de la nuque. Le constat est plus délicat chez le nourrisson. L’enfant est plaintif, refuse d’être pris dans les bras et pleure sans arrêt, mais sa nuque peut ne pas être tendue. Pour les moins de 8 mois, l’indication de la méningite C est le fait d’avoir la fontanelle antérieure un peu voûtée. Dès lors que l’existence de la méningite C soit vérifiée, un traitement à l’antibiotique doit être adopté. Le traitement doit se poursuivre jusqu’à son 5ème jour et ce, dans un hôpital. Tous ceux qui ont eu des attouchements avec l’enfant doivent également bénéficié d’un traitement prophylactique à l’antibiotique.