Comment devenir médecin biologiste ?

devenir médecin biologiste

Selon les derniers chiffres publiés par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), 4,4 médecins biologistes prennent en charge 100000 habitants, soit un nombre total de 2934 praticiens en France. Cette statistique démontre que le métier de médecin biologiste n’intéresse pas encore les diplômés. Alors qu’il promet une grande opportunité d’évolution et de nouvelles missions d’ici quelques années. Zoom sur les qualités et les compétences requises pour devenir médecin biologiste.

Les rôles du médecin biologiste

Avec près de 200000 personnes qui réalisent chaque jour des analyses médicales dans les laboratoires, la biologie médicale est l’une des branches les plus importantes de l’organisation sanitaire en France. C’est le médecin biologiste qui assure le bon fonctionnement de cette section. Après les prélèvements réalisés dans les laboratoires, il étudie et interprète les résultats pour faciliter le diagnostic médical et pour offrir un suivi médical adéquat aux patients, selon les règles du code de la santé publique. C’est lui qui rédige et valide les résultats d’analyses pour que ceux-ci puissent être utilisés par les médecins traitants des patients à la prescription médicale. Au cours des analyses médicales, un médecin biologiste vérifie différentes données biologiques telles que le cholestérol, le taux de sucre ou encore la numération globulaire à partir d’un prélèvement de sang, d’urine ou de tissus. Il fait, en plus, le dépistage des bactéries ou des virus. Plus qu’un simple biologiste, ce professionnel médical pourra également prodiguer des conseils sur le choix d’une antibiothérapie. Il est possible de le solliciter afin d’offrir des formations aux médecins, aux techniciens de laboratoire ou aux pharmaciens. Un médecin biologiste est, en plus, capable d’entreprendre des travaux de recherche de prévention et des études épidémiologiques. Selon le chercheur biologiste Didier Raoult, le spécialiste biologiste pourra participer à l’évolution de la science et de la médecine générale.

Les qualités à avoir pour exercer le métier de médecin biologiste

Pour pouvoir exercer le métier de médecin biologiste, il faut avoir une grande capacité d’adaptation et de travail en équipe parce que ce spécialiste des sciences de la vie est appelé à travailler dans plusieurs domaines tels que la production, la recherche, l’enseignement et le contrôle qualité. Il est également important d’être curieux, persévérant et passionné de la science de la vie et de son univers. Il faut avoir un goût pour l’investigation. Ce n’est pas tout, un bon sens de l’organisation s’avère indispensable pour mieux gérer ces milliers de dossiers et de prélèvements à traiter et à étudier chaque jour. Enfin, un bon biologiste doit être dynamique, rigoureux et méthodique.

Les compétences requises pour devenir médecin biologiste

Plusieurs diplômes permettent d’accéder à la profession de médecin biologiste. Après avoir suivi une étude universitaire de 6 ans dans une faculté de médecine comme IHU Méditerranée, on décroche le diplôme d’état de docteur en médecine ou en pharmacie. Puis, l’étudiant doit se spécialiser en biologie médicale en passant un concours. L’étude orientée vers la biochimie, la microbiologie, la bactério-virologie, l’hématologie et l’immunologie dure encore 4 ans dans un internat de médecine et pharmacie. L’apprenti pourra compléter ses compétences avec d’autres formations telles que l’hémobiologie et la toxicologie. Après l’obtention d’un diplôme d’études spécialisées (DES) en biologie médicale, d’un DUTS ou de la capacité de technologie transfusionnelle, il est possible d’exercer ce métier.